Uncategorized

Elle m’aura…

Ca ne m’était jamais arrivé.
Pour résumer, je me suis, une fois de plus disputée de façon stupide et intelligente sur le thème du “Tu es méchant avec moi. Oui, mais toi tu me soules”, thème somme toute plutôt récurent, d’une part sur cette invention démoniaque qu’est la Messagerie Instantanée (MSN, pour les intimes) puis sur cet outil non moins démoniaque qu’est le sms.
C’est là que dans un accès de folie passagère, j’ai promis un mail. Je ne l’ai pas promis en ces termes, mais elle l’aura malheureusement compris.
Et elle s’en sera souvenu
C’est là que le problème intervient.
J’ai ouvert Notepad, j’ai tapé deux mots, j’ai fermé Notepad. Je me suis levé pour aller aux toilettes (j’ai jamais compris pourquoi ce mot était au pluriel). J’ai rouvert Notepad, l’ai refermé….
Je n’avais rien à dire-écrire…

J’ai toujours quelquechose à dire-écrire, c’est pour ça que je m’apprécie. C’est pour ça que j’écris ici. Mais ça, je ne peux pas lui écrire. C’est pourquoi vous le lisez.

Le lien est sacrément élastique je trouve. Extensible à l’infini même. Et je n’ai même pas l’impression qu’il soit, même de façon minime, un peu détendu. C’est ça qui ne m’inquiète pas. Un système finit toujours par revenir à l’état d’équilibre.

Je me dit que tant pis, elle n’aura pas mon mail. Elle s’en passera bien.
J’espère….

Standard