Uncategorized

Arithmétique

Ma vie est une fonction particulière.
Elle n’est définie qu’en des points isolés.
Parce que qu’aucune de ses composantes n’est définies sur le même intervalle que les autres.
Et surtout, il SUFFIT qu’UNE ne soit pas définie pour tout fouttre en l’air.
Je suis assez sentimental, ça me perdra, je refuse de factoriser pour résoudre plus aisément en éliminant des facteurs superflus.
Peut-être parce que justement il n’y a pas de factueurs superflus, qu’ils me sont tous nécessaires, qu’ils sont nécessaires à ma propre définition et que sans eux, je serais peut-être défini, peut-être même positif et strictement croissant, peut-être que ce serait mieux mais ce ne serait pas moi.
Hier je me suis temporairement défni, puis, avant même que j’ai pu en profiter, je me suis dissout dans l’espace-temps, me retrouvant à +infinity et à -infinity au même instant.
J’ai cru me redéfinir un instant ce soir, j’ai tenté de me dériver, de considérer un facteur à la fois. Mais j’ai été submergé par une vague de zéro absolu à -273°C, par une vague de froid inattendue.
Et une fois de plus, je me retrouve ici et là, quelquepart entre ici et l’au-delà, somewhere between here and beyond

Standard