Uncategorized

Rendez-vous

Prendre rendez-vous afin de convenir d’une date pour se voir et ainsi planifier la rencontre suivante.

Et ceci, indéfiniment.

Standard
Uncategorized

Néo

Il vient de m’apparaître à l’instant, comme dans un flash, qu’à l’instar de l’homme possédé par Smith, Néo était quant à lui et ce depuis toujours, possédé par le “Programme de Boot”. Ce qui d’ailleurs explique bien des choses.

Certains sont obsédés par le “coucher de soleil made in toshop” qu’ils trouvent niais à point. Mais c’est une attaque un peu facile. Ce coucher de soleil kitchissime à souhait n’est pas seulement là comme à la fin d’un mauvais film de série B pour montrer que tout est bien qui finit bien. D’ailleurs personne ne dit ça…

Certes la paix est bien signée entre les Humains et la tentaculaire cité matricielle, mais l’Architecte et l’Oracle, les deux contraires au sein de la Matrice sont toujours là et, comme le suggère la petite fille, la relève est assurée. Relève d’ailleurs purement inutile puisque les programmes sont éternels.

Oui, c’est la paix, et l’Architecte a promis des pillules (rouges ? bleues ? me souvient plus) mais parmis les milliards de gens cultivés dans les champs créés en animation 3D, combien souhaiteront réellement quitter leur vie “paisible” et “normale” au sein de la Matrice pour rejoindre ce fourbi de rouille et d’acier au centre de la Terre ? Perso, je reste dans la Matrice.

Je disais donc que certains sont obsédés par le coucher de soleil, moi, c’est par cet instant fugitif en image dorée où Néo se fond littéralement dans les circuit de la Matrice, ce qui le “vide” de sa substance pensante, le “Programme de Boot” et le rend, dans le monde réel, à l’état de cadavre qui probablement finira broyé dans un incinérateur quelconque pour fournir de l’énergie à la Matrice.
C’est peut-être ridicule, mais je trouve que c’est l’Image du film. Ce moment où Néo, l’homme-machine est exactement à la limite entre les deux mondes qui le compose.

Maintenant, je vais essayer de réfléchir rationnellement à “comment dans le monde réel, Néo a-t-il tous ces pouvoirs surnaturels?”

Parce que l’idée de “la Seconde Matrice” ne me satisfait guère…

Standard
Uncategorized

Concept

Que pensez-vous d’un jeu à plusieurs dans lequel on interagit avec les autres sans JAMAIS savoir qui sont les personnes en face ?

Standard
Uncategorized

L :?:

Qu’y a-t-il de plus interressant dans une relation ?
Surement que je n’en pense pas un mot, mais il me semble que c’est incontestablement l’Avant. Tout ce qui concerne ces petites choses que l’on appelle séduction. La rassurer quand elle se compare, lui dire un truc gentil quand elle ne s’y attend pas.

J’arrête là, cette naïveté hors du commun me fait sombrer dans un abîme de bêtise.

N’empêche.

Comme disait Pascal, “Mieux vaut la chasse que la prise”.

J’entend déjà “goujat” au fond de la salle. Oui, eut-être le voyez-vous comme cela, moi je le vois comme un truc très sympathique, pas que de mon point de vue. Je suis légèrement égoïste mais sur ce point particulier des relations avec le sexe opposé (féminin dans mo ncas) n’est pas touché par ce vice de ma personne. Non, je joue, mais j’espère qu’en face, on joue également.

Comme disait La Fontaine “Tout vient à point à qui sait attendre”.

Et les mêmes de dire “tu te fais des films”. Qu’importe ? L’important dans l’Avant, n’est pas tant ce qui est susceptible d’arriver mais le fait même que cela soit susceptible d’arriver. Que le pendant n’arrive jamais n’est pas en soi une mauvaise nouvelle, puisque l’on a vécu le rêve sans avoir à en supporter la réalité.

Comme disait La Fontaine :

Le Renard et les Raisins

Certain Renard Gascon, d’autres disent Normand,
Mourant presque de faim, vit au haut d’une treille
Des Raisins mûrs apparemment,
Et couverts d’une peau vermeille.
Le galand en eût fait volontiers un repas ;
Mais comme il n’y pouvait atteindre :
“Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats. ”
Fit-il pas mieux que de se plaindre ?

N’est-ce pas ?

Standard
Uncategorized

De l’utilité de ceci

Quoi ceci ?
Ce site.

J’ignore si vraiment j’ai créé ce site pour satisfaire mon égo démesuré. Non, probablement pas, puisque, à la base, l’adresse ne devait pas être diffusée. D’ailleurs si elle l’a été, c’est bien par erreur.

Non, à la base, il s’agissait de développer un petit script de gestion, que j’ai utilisé jusqu’à il y a 14 post (lien zamblog version 2 dans le menu latéral).

A la vraie vraie base, il y avait une envie de stocker mes contributions forumiques ou mailiques (“épistolaires” dirait l’autre). Et puis d’ailleurs tout simplement d’écrire sans être lu et sans avoir à envoyer un mail qui ne l’interresse pas à une personne choisie non aléatoirement dans mon carnet d’adresse.

Puis finalement, j’ai diffusé, la tentation était trop grande et j’ai fini par n’écrire que pour vous, lecteurs chéris. Ce truc est devenu un blog unipersonnel à tendance narcissique…

L’espace d’un instant, je me suis dis: quel intérêt de continuer ? Ceux qui me connaissent me connaissent. Ceux qui ne me connaissent pas n’ont pas l’adresse…

Enfin, ça m’empêche pas de continuer…

Standard