Uncategorized

Echappée

Reconnexion.

La fille est toujours dans son couloir blanc, sa combinaison en polymère ultra-fluide. Elle joue avec ses lames implantées au bout de ses ongles. Lui est à l’intérieur. Du moins par l’intermédiaire des trodes et d’un Hosaka, dernier cri en matière de console dans la Conurb. Il actionne l’interrupteur et se retrouve à niveau dans le cyberspace. A doite, la pyramide de données de la centrale à fusion.
Je sens une pression sur mon bras.

Déconnexion

“Tu peux passer la feuille à…”
Je n’entends pas la suite, j’attrape le papier et je fais passer.
“Et…”
Je tapote sur l’épaule de celui que l’on m’indique du doigt. Un signe de tête.
Depuis tout à l’heure l’atmosphère sonore s’est remplie. Pas beaucoup plus de monde en fait. Mais de ces gens bruyants qui prennent de la place pour cinq ou six. De ces personnes qui se fichent éperdument que vous soyez en train de faire ceci ou cela et viennent vous déranger pour vous poser de ces questions insignifiantes comme seuls savent le faire les gens qui n’ont rien à dire. Ou vous demander de passer une feuille alors qu’il leur suffirait de se lever et de tendre la bras.

Reconnexion.

La fille…

Déconnexion.

“Julien, une somme…”
“Je ne sais pas” je lui répond. Peut-être que je l’ai vexé. Ca m’est bien égal. Est-ce qu’il se préoccupe de mon bien-être. Je me lève. Je suis encerclé par des chaises. Et des gens dessus. Leur demander de se lever m’épuise d’avance. Un pied sur ma chaise puis l’autre sur la table, puis de table en table jusqu’à ma place habituelle. Derrière moi les cris des démocrates et des gens bien fusent “Je m’excuse” je leur lance. Le petit coin près du radiateur. Un garçon et une fille en train de s’embrasser à moins d’un mètre. L’endroit promet le calme. Le dos sur le radiateur chaud.

Reconnexion.

La fille raconte sa vie au garçon à l’intérieur d’elle. Elle fait ça pour se calmer, chasser sa nervosité. C’est qu’elle est en plein cambriolage. Lui ne peut qu’écouter, la liaison est à sens unique. Il est mal à l’aise, il n’a pas vraiment envie d’entendre des confidences, il doit se concentrer sur l’aspect immatériel, ne pas fauter, l’IA le surveille depuis Bern.
Un chuchotement près de moi.

Déconnexion.

“Ils euh… sortent ensemble euh…” qu’on me demande
“Non, ils font ça en ami” je répond d’un air profondément convaincu
“C’est bien ce que je me disais”
“On peux dire que tu es un garçon perspicace toi”
Je tourne la tête le couple est toujours là, enlacé.
“Oui, tu as vraiment le sens de l’observation”
“Oh bah arrête !”

Reconnexion.

La fille tombe ? Mince, je ne retrouve plus ma ligne. Je ne comprend rien.

Déconnexion.

Ma montre. Encore dix minutes. Une conversation animée à deux mètres. Je me lève, je m’incruste, je donne mon avis. Voilà il est l’heure.

Reconnexion.

Standard

4 thoughts on “Echappée

  1. ZamZam says:

    Pas de schizophrénie là-dedans. Juste un peu de lecture dans le brouhaha d’un midi, en pleine période de DM.

Comments are closed.