Uncategorized

Livre (1)

La nuit des temps de Barjavel

La première chose c’est que je crois que Elle me l’a conseillé il y a bien longtemps, mais bon comme je suis un garçon stupide et naïf, je ne suis pas allé chercher plus loin : je ne l’ai pas lu. La seconde chose, c’est que Mickaël, un copain à moi (pas mon copain, comme le prouve la première phrase, je préfère les filles) me l’a conseillé et me l’a prêté (parce que je lui avais demandé, les gens me prêtent pas spontanément leurs bouquins)

Commençons par l’histoire : Au pôle sud, une équipe de chercheurs (Français (ouais c’est un auteur français donc je vous laisse imaginer les descriptions AméliePoulain-like de vision de café à 8h du matin avec l’odeur du café noir)), je disais donc ces gens là trouve un truc en or gigantesque à plusieurs kilomètres sous terre. Il s’avère que c’est un méga sarcophage avec des gens vieux de 900 000 ans à l’intérieur endormit en sommeil cryogénique. Bien sûr après ça, y a des débats à l’ONU pour savoir à qui va échouer la tonne d’or et tout ça et à qui sont ses gens alors comme notre monde est tout pas beau et que les pays ils veulent pas s’entendre, les scientifiques de tous les pays ils s’entendent eux et puis comme ils sont tous réunis dans la joie et la bonne humeur et puis chacun parle sa langue puisque la Traductrice (un méga ordi qui traduit en simultanée) traduit tout en simultanée en 17 langues. Bon ensuite par une astuce de scénario on vit l’entièreté de la vie de la fille qui a été réveillée : de sa petite enfance à son endormissement en passant par (toutes) ses expériences sexuelles. Enfin son pays a beau être farpait y a la guerre avec les Méchants et puis y a une méga bombe qui tue qui fait roter (=rotation) la Terre et le pays joli est détruit et à la place c’est l’Antarctique. Finalement dans le monde réel y a un méchant espion qui casse tout et qui tue tout le monde donc les gens sont pas contents et les étudiants sont en colère !

Moi qui ait l’habitude de lire de la SF américaine où le livre est bati sur un concept, une idée philo ou pseudophilosophique, de lire cette espèce de pseudo-science-fiction engagée à la française m’a légèrement soulevé le coeur. Je n’ai absolument rien contre le fond d’écrire que “oh à l’ONU c’est que des technocrates pas beaux qui pensent qu’à eux BOUH ! et c’est les étudiants qui sont des gentils et les scientifiques aussi” mais sur la forme, c’est assez bof et mièvre. Sur le fond, le scientisme est un peu trop fort pour moi également. Enfin ça reste un classique, et c’est lisible agréablement.

Standard

5 thoughts on “Livre (1)

  1. N* says:

    Et ouais… et dire que c’est ça qu’on étudie au lycée… enfin, que j’ai étudié… c’était quand, en seconde je crois.

  2. titechoups says:

    comment t trop MECHANT moi j’ai bcp aimé ce livre c une trop belle histoire d’amour c trop triste j’ai pleuré!moi g ete touché!pfff il y connait rien celui la!

Comments are closed.