Uncategorized

Ex nihilo

La porte bleue se découpe toujours sur le fond blanc au même endroit, m’enjoignant à la pousser. Mais à peine ai-je avancé ma main qu’elle se recule, laissant la place à une salle éclairée d’une lumière elle aussi bleutée.

J’entre, la petite cellule est carré d’à peine deux ou trois mètres de côté. Dans le coin devant moi le fauteuil confortable en position allongée me tend littérallement ses accoudoirs. Je m’asseoit.

“zéro sept un six un neuf huit cinq neuf deux”

La porte se referme, je sens la pièce bouger sous mes pieds, se placer dans le logement adéquat de la gigantesque tour. Devant moi le pupitre holographique se matérialise, il est temps pour moi de commencer à travailler. A coder les routines pour l’Inter Cité et le Palais des Doges. Le Gouvernement a été élu sur ce programme : la réfection des routines de l’Inter Cité, la reprogrammation, ex nihilo, des IA d’entretien, pour les moins doué d’entre nous, les “portes rouges” comme certains les appelle. Pour ma part, j’améliore les Hauts Fonctionnaires. Sur mes épaules pèse de nombreuses responsabilités : mes créations auront des décisions à prendre, des décisions de haut niveau. je n’ai pas le droit à l’erreur. Un boulot à haute responsabilité. Certes vérifié en suite par une centaine d’autres programmeurs des niveaux supérieurs. Mais qui fournit un revenu acceptable et un nombre non négligeable d’Heures Libres.

“Pseudo neurone v478 vecteur 28 connecté à Ensemble K-14-8. Confirmez.”
“Je confirme”

Standard