Uncategorized

Miss France

L’autre jour, une abrutie (une copine à ma soeur en fait) et une autre abrutie (je sais plus trop dans quel journal (surement Télé7Jour)) a sortit l’imbécilité stupide (j’insiste bien lourdement là-dessus) que Léa Parker était un Alias à la française.

Moi, à la base, je suis un garçon plutôt ouvert et même si je sens que ce que l’on vient de me dire est une affreuse stupidité (pensez ! Alias et à la française dans la même phrase, y a de quoi être super méga méfiant !) je me pose devant ma télé ce dimanche (je crois que c’était dimanche, ouais ça date mais j’y repense que maintenant alors me fatiguez pas) et j’entame le visionnage de Léa Parker qui a pour héroïne Sonia Roland, la plus belle Miss France que je connaisse.

Imaginez, je m’étais mis dans mon canapé pour regarder alors que même les Colocataires, émission que je regarde assiduité et passion (spéciale kassdédi à Carole qui souffre de son amour pour un garçon dont j’ai oublié le nom mais qui est manifestement beaucoup plus interressé par Elodie qui, ne nous voilons pas la face, possède des avantages mammaires non négligeables), c’est dire si j’en attendais quelquechose de cette série (vous aurez remarqué le “quelquechose”, j’ai hésité à marquer “beaucoup” mais vous auriez suggéré que c’était la cause de ma déception).

Alors OUI, Léa Parker a des perruques. OUI, Léa Parker fait son briefing autour d’un ordinateur. OUI, Léa Parker est agente secrète. OUI, Léa Parker pose des micros. OUI, Léa Parker a des missions toutes les cinq minutes et met également cinq minutes pour rentrer au QG. OUI, Léa Parker a un QG. OUI, Léa Parker a son génie de l’informatique qui bidouille sur son ordinateur.

Sauf que voilà, ce qui est au-dessus c’est pour le côté Alias. Le problème c’est ce qui suit.

Léa Parker achète ses perruques à la Foirfouille tellement ça se voit que c’est une perruque.
Léa Parker fait son briefing sur une table Ikéa attablé devant un unique ordinateur portable avec des gens habillé chez Kiabi (au lieu des jolis écrans plasma et des tenues toujours très classes de Sydney Bristow).
Léa Parker est agent secrète au Ministère de la Défense et là, tout de suite, ça le fait BEAUCOUP moins que de dire “I’m a special agent working for the CIA” (prononcer ci-a-yè).
Léa Parker pose les mêmes micros que Syd, sauf que pour la première c’est le modèle standard fabriqué en Chine, celui qui est piraté par Marshall dans la série américaine conccurente (si on peut réellement parler de conccurence).
Léa Parker a des missions. Oui mais voilà, elle est tranquille chez elle et elle reçoit un coup de fil du génie de l’informatique qui a localisé les méchants pas beau dans un hôtel. Où ça donc est l’hôtel ? Bah voyons, c’est M6, pas trop les moyens de voyager, même pas en TGV, même pas en voiture, tout juste à bicyclette pour aller traquer la mafia internat… euh locale, Boulevard Rochechouart Paris 18° (je vous dis Léa Parker, c’est la classe internat… euh loca… euh non, c’est pas la classe du tout)
C’est donc ainsi que Léa Parker met moins de 5 minutes pour rentrer au QG (ce qui est, notons le, un exploit quand déjà faut bien une ou deux heures pour traverser Paris aux heures de pointe)
Le QG, parlons en : ça ressemble un peu à un studio pour étudiant, avec des meubles Ikéa et puis une salle de gym quand même, ça peut être vachement utile.
Le génie de l’informatique, avant il jouait dans Sous le soleil, (d’ailleur tous les acteurs de cette série jouaient (ou jouent encore comme Adeline Blondiot, la Caroline de Sous le Soleil) dans cette série magnifique de TF1) et là bah il fait style de tapoter sur son clavier pendant que des anims flash défilent sous ses yeux. Notons d’ailleurs la recherche graphique de ses animations, à mon avis, ils avaient pas le budget à M6 pour engager un type qui sache dessiner correctement.

Oui, j’arrête d’assassiner cette série qui comme vous avez pu le constater est très à la Française (j’ai dit, j’arrête de l’assassiner) et je vous laisse regarder Dimanche prochain Léa Parker, la série qui vous fait vous rendre compte que ABC (la chaîne qui diffuse Alias) y met le paquet question argent et que JJ Abrams (le créateur et scénariste principal de Alias) c’est pas un crétin fini.

Enfin moi, une fois m’aura suffit.

Standard
Uncategorized

Pour faire plaisir à Jeuf

Supposons que ln(-1) existe.

on a ln(-1) x ln(1) = ln(-1) x 0 = 0
et ln(-1) x ln(1) = ln(-1+1)=ln(0) = -infinity

On obtient une contradiction.

Donc ln(-1) n’existe pas.

Donc on peut l’inventer.

Je vous remercie.

Pour continuer dans les maths, la spirale des nombres premiers : on part du 1 au centre et on s’enroule autour. Si vous ne comprenez pas, ça n’est pas grave, Jeuf comprendra lui.
Ca va de 1 à 516961 (ouais, je sais c’est pas beaucoup) et les pixels blancs sont les nombres premiers.

http://tachatte.org/unice/prime/spirale/spirale.png
volé ici

Sophus me souffle que ça s’appelle la Spirale d’Ulam…

Standard
Uncategorized

Jeu à cloner

“A three-quarters Jupiter was rising, clouds bright and cloud bands roiling with muted colors, while a tiny Io skittered accross the rising giant’s face not far above the icy horizon.”

Dan Simmons, in Illium(Gollancz edition, 2003, p. 23).

– Prendre le livre le plus proche
– Ouvrir le livre à la page 23
– Trouver la cinquième phrase
– Ecrire le texte sur votre journal ainsi que ces instructions.

Standard