Uncategorized

Pourquoi rire ? Ca ne sert à rien de rire. Objectivement, ça n’apporte que peu. C’est éphémère. Ca contraste avec le non-rire ambiant, ça le surligne, le met en avant.

Pourquoi rire alors plutôt que ne rien dire, se taire ou que sais-je encore. Je ne parle pas de pleurer, on ne pleure pas par défaut de rire. On pleure parce que l’on souffre, que l’on est impuissant face à un objet, matériel ou immatériel. Les larmes servent à quelque chose, elles sont l’expression de la tristesse et de l’impuissance.

Le rire est l’expression de la joie, peut-être. Pas tant que ça. Peut-être les larmes le sont-elles davantage. On pleure de bonheur. On ne rit pas de bonheur.

Le rire n’est rien qu’une libération. Un son que l’on lache dans le non-rire ambiant, puis que l’on oublie aussitôt. Le rire pour répondre à une remarque, drôle mais vraissemblablement aussi inutile que le rire qu’il a engendré.

Pourquoi y a t-il quelquechose au lieu de rien ? Pourquoi le rire au lieu du non-rire ? Peut-être parce que comme disait abusivement Aristote “la nature a horreur du vide” et que Dieu joue au dé quelquepart dans une réalité adjacente : il a fait un double six et le rire est né. Au hasard alors qu’il y aurait très bien pu ne rien avoir.

Le monde aurait été sérieux et la pouffe Diesel n’aurait pas dit “j’adore trop son rire”, je n’aurais pas pu faire rire non plus la pouffe Vuitton et ma journée aurait été peut-être moins drôle. Je ne l’aurais pas ressenti puisque le concept n’aurait pas existé.

Cela aurait été triste mais nous n’en aurions jamais rien su.

Standard

40 thoughts on “

  1. Jeuf says:

    Je proteste : le rire est essentiel à l’équilibre psychique, il est même vital. Songez donc ce que seraient devenus les russes si ils ne racontaient pas de blagues sous le régime communiste : dépérir et mourrir… Le rire est un loisir peu couteux (contrairement au ski) , qui n’abîme pas l’environnement (contrairement aux courses motorisées) et est sans effet délètère sur la santé (contrairement à la prise de cocaïne), il est même bénéfique à la santé. Bref, avec vos amis riez.

    Je regrette l’absence de référence à la philosophie bergsonienne dans cet article.

  2. ZamZam says:

    Je me suis abstenu de faire référence à Bergson (enterré en face de chez moi) car je n’ai, même pas superficiellement, connaissance de l’intérieur de son ouvrage Le Rire. J’aurais pu m’en préoccuper avant d’écrire, mais vous n’auriez probablement rien lu.

  3. Jef says:

    Certes, moi non plu je n’ai rien lu de Bergson. c’est vrai, il est pas loin de chez vous enterré? Comme J-M L.P. bientôt?

  4. Jeuf says:

    Vous lui passerez le bonjour de ma part.

    Est-ce que ça fait de vous un rigolo, cette proximité?

    Que dit-il sur sa stèle?

  5. Pour savoir si c’est un espace topologiquement fermé, il suffit de voir s’il est égal à son adhérence.

    Ne me remerciez pas, c’est tout naturel.

  6. Jef says:

    Ben oui, c’est trivial. Parfois, notre ami Zamzam est tête en l’air, il pose de ces questions dont il peut sans problème trouver réponse.

  7. La loi Evin… c’est bien elle nous protège de la fumée intempestive… mais il n’y a pas de loi pour le respect des autres (fumeurs et/ou non-fumeurs)….

    L’est jolie la présentatrice 😀

  8. un revenant says:

    Ne peut on pas dire qu’il s’aagit d’une équation du second degré en l’age du grd père, qu’il faut résoudre et qui donne 2 sols. et de même pour les ages des 2 gosses?

    A^2+B^2+C^2=ABC

    Tu résouds en A.
    Tu obtiens A en fonction de B et C.
    tu remplaces ces 2 possibités de A dans l’équation.
    tu résouds en B

    tu résouds en C

    tu prends la solution de A qui te permet d’avoir A< 100

  9. ZamZam says:

    Et aussi que A, B et C sont entiers. Ce qui est toute la difficulté. Parce que si on n’a "que" A,B,C réels alors il y a une infinité de solution.

    T’as quel âge toi ? Je vais avoir dix-neuf plus racine de 2 la semaine prochaine…

  10. ZamZam says:

    Les trois stations “Châtelet” (1-4-7-11-14), “les Halles” (4) et “Châtelet-Les Halles” (A-B-D) forment une grosse station que l’on disigne par un “Chât’let” un peu craché, comme dans “J’passe par Chât’let”. La ligne 4 a un arrêt pour chacune des deux premières, ce qui permet de traverser tout Chât’let sans passer par les couloirs mais ce sont surtout des couloirs avec des tapis roulants donc c’est pas fatigant et de fait, personne ne prend le métro sur ce tronçon seulement.

  11. Thom says:

    D’accord.
    Et qu’est ce que cela fait qu’elle reste dans la rame, plutôt que de prendre le tapis roulant ?

    Au moins, elle ne se fait pas rouler par le tapîs. 😛

  12. ZamZam says:

    Il n’est pas question de rester dans la rame, mais de descendre d’une autre (typiquement, la 7 qui vient de Jussieu) puis d’attraper la 4 à “Châtelet” (à laquelle on accède via un tapis roulant) et de descendre à “Les Halles” (typiquement pour aller au Cinécité). Si un de ces jours tu viens à Paris, essaie.

  13. "C’est pas gentil d’essyer de me faire pleurer…"
    Paxa est-il gentil ?

    Peut-être a-t-il malgré tout trouvé la bonne réponse, à moins que la perspective de se déplacer en métro (même bondé) la dérange moins que de patienter debout sur un tapis roulant n’en finissant plus et sur lesquels on est inévitablement bousculé par ces parisiens pressés et toujours très polis…
    (J’aime Paris et sa population)

  14. ZamZam says:

    Pourquoi chercher une raison ? Elle fait cela, c’est un fait. Fait relativement exceptionnel qui ne la rend que d’autant plus attachante, quelqu’en soit l’obscure raison (se faire peloter par des inconnuEs, ne pas aimer les tapis roulants (elle est obligée d’en prendre un tout de même) ou que sais-je…)

  15. Thom says:

    Je te plains… C’est horrible de ne rien faire. Je t’aurais bien proposé mes exos de maths, mais tu les dévorerais bien trop vite.

Comments are closed.