Uncategorized

L’univers et ce qu’il y a autour

Parce que les commentaires de Jeuf dans le post précédent justifieraient à eux seuls l’impression d’une hypothétique Anthologie des Propos Jeufiens”, j’ai décidé de lui rendre hommage aujourd’hui en essayant de répondre à ses questions.

D’abord une petite anecdote : savez vous pourquoi les chats ont neufs vies et passent leur temps à se prélasser ? C’est très simple. Au jour de la Création des Chats, Dieu s’est penché vers l’unique chat encore en place et le chat, travailleur à cette époque a voulu faire son interressant devant Dieu et lui a demandé pourquoi il y avait quelquechose plutôt que rien. Dieu était bien embêté, ça lui était venu comme ça d’un coup la création du monde et il n’avait aucune idée de pourquoi il l’avait créé. Alors Dieu a dit au chat : “tu as l’air d’être un être intelligent Chat, cesses ton travail et va y penser !” Ce jour là le Chat a commencé à se prélasser. Mais le Chat, qui était malin a rétorqué : “c’est une question difficile, je n’arriverais jamais à trouver la solution en une seule vie !”. Dieu a dit : “Je t’en donne 5”, le chat a dit : “j’en veux 13 et je veux être noir pour porter malheur”. Dieu, en bon commerçant (il ne faut pas oublier que Dieu est Juif et que les Juifs sont, paraît-il, bons commerçants) a dit “on coupe la poire en deux”. Le Chat a alors répondu : “C’est quoi une poire ?” et Dieu a dit “Un projet” Et le chat a finalement eu neufs vit. Depuis ce temps là, les Chats se prélassent pendant neufs vies (et certains ignorent encore ce qu’est une poire)

Quant à cette histoire de bug de l’univers tout entier, je pense qu’il aurait déjà du se produire : en effet, pour tester qu’un matériau est supraconducteur (et à résistance nulle donc), on a bien du lui imposer une tension non nulle (12 ou 10 000 Volt, le résultat est le même) et je ne sais absolument pas pourquoi vous vous préoccupez d’un ampèremètre qui n’est qu’un appareil de mesure ! L’univers-ordinateur aurait-il besoin qu’on lui indique avec un ampèremètre qu’il va bugger ? Il ne peut pas s’en rendre compte seul ? Et comme de telles expérience ont été réalisées et que nous sommes toujours là, je suppose que le bug nous est passé à travers.

A moins que l’univers-ordinateur ait un système d’exploitation contenant un programme spécial permettant de gérer les erreurs en altérant de manière ultra légère la réalité (à quelquechose comme 100 ou 200 décimales derrière la virgule), ce qui est indétectable par nous en l’état actuel des technique (et qui est impossible je crois étant donné la nature quantique et aléatoire des phénomènes à cette échelle) et qui, dans notre cas, créerait une résistance de 1 E-200 Ohm entrainant une intensité certes élevée (de l’ordre de 1E200 (un 1 avec 200 zéros derière)) mais non infinie. Vous avez le choix entre cette modification infime ou le fait que pendant quelques battement de processeur, la vie “s’arrête” mais nous ne nous en rendons pas compte évidemment, l’univers-ordinateur a ainsi le temps de redémmarer, de charger les programes de base tels que Gravité, Electromagnétisme etc… Les chercheurs qui mesuraient trouvent des incohérences dans leurs mesures et comme ce sont des chercheurs, ils se disent tout bêtement que ce sont leurs instruments qui ont déconné face à la mesure de l’infini.

Cela dit, le mystère reste entier. Quand, à t=0 l’univers tout entier n’était qu’un point et que soudain se point a commencé à entrer en expansion, on est parti de rien et on a eu quelquechose, que s’est-il passé ? Un type dans un labo a branché son Cray et a mis en route la toute première procédure ? Ou peut-être avait-il juste commencé à coder quand un vilain virus a ravagé son travail et que le virus, créé par le type dans le bureau à côté, a travaillé seul, faisant tourner un modèle inédit et, quand le type a débranché son Cray, contrarement à ce qui aurait du se passer, le programme a continué à tourner EN DEHORS de l’ordinateur. On ignore où, dans une dimension supplémentaire de l’espace peut-être…

Standard