Uncategorized

Des standards

Il fut une époque où les Chevaliers du Temples, au nom des standards web, de l’accessibilité et de l’esprit de l’internet, menaient croisade sur croisade pour houspiller de leurs épées forgées par le W3C lui même les petites gens de la plèbe qui, alors, découvrait notament l’univers du blog.
Je l’avoue cette phrase était un peu longue mais si vous êtes attentif, vous devriez la comprendre.

Ces gens là donc, contrairement aux Templiers, n’ont pas été brûlés vifs sur l’autel du capitalisme par l’Inquisition des Multinationales. Non, ils se sont éteints petit à petit et j’ai comme l’impression que l’on entend plus parler d’eux. Et c’est bien dommage. Mais pas tout à fait.

Le défaut de la croisade passé, c’est qu’elle formait des intégristes du web, des gens qui vous hackaient simplement parce que vous aviez utilisé une balise <marquee> dans votre page html ou que votre mise-en-page ne s’affichait pas correctement dans un navigateur utilisé par deux personnes sur la planète dont son concepteur.
Ces gens là sont aussi stupides que ceux qui, il y a bien longtemps, aimaient à dévoiler au monde entier leur chien sur une page contenant des frames et des iFrames imbriqués, un fond rose fluo, un texte succint en Comic Sans MS d’une jolie couleur vert turquoise, une photo bordée de bleu et un petit javascript qui ordonnait à une mignonne cohorte de clown de suivre votre souris.
Ces gens sont stupides et j’en ai (presque pas) fait partie.

Aujourd’hui donc, les Templiers ont veilli et ceux qui servaient de chair à canon ont mûri. Et c’est tant mieux. Ceux-là n’ont pas tout compris à la Bible mais ça n’est après tout pas bien important. Comme vous diront les croyants : je n’ai pas lu la Bible mais je la connais avec mon coeur.
Ces ex-intégristes du CSS sont un peu partout disséminés, dans tous les groupes et forum on trouve toujours un participant qui prêche pour le W3C et la conformité aux spécification. Finalement la croisade de départ a fait du bon boulot.

Parce que oui, comme dirait N que je viens de convertir à la nouvelle conception web, “les CSS c’est génial” (sic), c’est pratique, élégant (et c’est dire si l’élégance a pour moi une importance capitale) et redoutablement efficace.

Mais un agrégé de chimie n’a jamais fait un bon cuisinier. Quel rapport ? La cuisine, la cuisson des aliments, les mélanges de protéines et de nutriments, d’acide, de base, de glucides et que sais-je encore, s’il est fait dans un laboratoire donne parfois de belles couleurs vertes et jaunes à des tubes à essais mais n’aboutit pour ainsi dire jamais à une recette de brandade de morue succulente. Alors que le grand chef cuisinier, avec les mêmes ingédients de base (ou l’industriel dans son usine), vous prépare une délicieuse mousse au chocolat (moins délicieuse si elle a été fabriquée dans une usine).

Je veux dire par là que même si aujourd’hui je suis capable de donner à N. suffisament de renseignement et de l’aiguiller vers de nombreux documents la marche à suivre pour obtenir tel ou tel astuce du plus bel effet, je serais, et je suis pessimiste, je serais à jamais incapable de produire quelquechose de suffisament valable pour même être qualifié de “joli” (comme j’ai pu qualifier la nouvelle apparence de chez Traulever ou l’actuelle de chez Bingirl). Quant à atteindre des sommets comme on en propose dans le Css Zen Garden, en étant optimiste, je pense atteindre 20% de la qualité de n’importe quelle version de ce site.

Sur ce et pour ceux qui n’auraient jamais entendu parler des standards, du web 0% de matière grasse Light sans caféïne ou tout autre dénomination mettant en jeu du xhtml 1.0 et l’acronyme CSS, et que ça interressent, je vous conseille le site pompage.net qui est très bien fait et notament le loooong article dans ses archives intitulés La Tao du design web.
Sur ce, donc, have a nice night/day/morning/afternoon (rayer les mentions inutiles).

Standard