Uncategorized

Cinéma

Vu Aviator.

Même sentiment qu’au sortir de A Beautiful Mind : je ne suis pas assez fou pour être un génie.

Pas encore.

Standard