Uncategorized

‘t***

Me lever à 6h54 pour aller en cours à 8h et avoir envie d’arriver comme tous les lundis avec un quart d’heure de retard pour éviter le sermon hebdomadaire chiant sur le fait que nous sommes des sous-merdes accomplies.

Bah, loupé, la prof avait justement vingt minutes de retard donc outre l’attente dans le froid glacial avec tous mes camarades que j’adore, j’ai eu le droit à ce fouttu sermon.

Quand plus tard la prof expulse psychologiquement (“bah alors, Georges, votre papa n’a pas fait votre exercice ?”) un élève de son plein gré (à l’élève) puis vous dit qu’elle serait bien mieux à faire la poule de luxe, qu’elle gagnerait surement plus sur le trottoir et que les parents la considère comme une technicienne de surface plate un peu comme “la bonne espagnole que l’on a importé et que l’on paie 1 sou mais je précise que je n’ai rien contre les bonnes espagnoles au cas où vous ne l’auriez pas compris je fais de l’humour” (ahahah), vous vous demandez forcément (“Ossama, vous êtes con ou vous avez envie de vous faire engueuler ?”) ce que vous fouttez là.

Si à la suite de ça vous constatez que la même prof de maths tente de monter tous les profs contre la classe, vous vous dîtes que l’ambiance de la classe étant déjà pas mal merdique (mais ça c’est pas réellement essentiel, c’est de notre faute aux autres), vous vous demandez encore plus sérieusement (“Zamor, vous n’avez rien noté, ce que je dis ne vous interresse pas ?” “Si si, je vous écoute” “Alors c’est l’essentiel”) si votre avenir ne s’est pas entièrement joué le jour où vous avez eu 11 en maths à un DS sur les suites en Terminale, jour où vous auriez mieux fait de vous concentrer sur votre récurrence plutôt que sur les cheveux bouclés de la fille devant vous.

Rentrer chez soi et subir “1ère Compagnie” avec Franck des 2be3 et Helène “Hélène” Rolles imposé par une soeurette qui préfère Jean Roucas à Jarod et Miss Parker.

Non, je vous assure, je n’ai pas eu du tout une journée de merde.

Standard