Uncategorized

Victoire

Encore tout plein de l’ennui réellement mortel engendré par une journée non moins mortelle placée, comme ses consoeurs depuis début septembre, sous le signe de la locution latine modifiée “Bis Repetita Non Placet”, tant en physique, en maths, qu’en anglais qui est pourtant une matière qui mérite son pesant de cacahuètes, tout plein de cet ennui, je me suis donc rendu, en éternelle compagnie de celles avec qui j’ai accomplit ce trajet Anvers-Jusieu moultes et moultes fois, à la fac.

Tout plein d’une sorte de désespoir par anticipation, j’ai grimpé, doucement (les filles ça monte pas les escaliers vite) les mornes marches défraîchies et amiantées de l’escalier 34, direction l’UFR de Mathématiques. Un petit détour pour découvrir que j’ai eu 6 à l’épreuve de physique, ce qui amène ma moyenne DEUGiale à 9.33, ce qui ne me permet pas de l’avoir, mais après tout on s’en fout. Ce qui est important, c’est que la fille de l’UFR de Maths m’a dit que j’avais ma dispense et que je pouvais aller tranquillement en cours lundi 26, jour de la rentrée.

Ouais, je rentre deux fois, et ça, c’est la classe.
Mais surtout, jusqu’à lundi, je ne retourne plus au lycée, et ça, c’est VRAIMENT la classe.

Tout plein d’une joie incommensurable, même si elle n’est surement rien comparée au bonheur de Felicity Huffman gagnant un Emmy pour son rôle dans Desperate Housewives (saison 2 dans 5 jours), je suis rentré chez moi. D’où par la plus grande des inadvertances, je suis ressorti sans prendre les clés. Ce qui explique que je sois à cette heure légèrement plus fatigué et donc moins enclin à déverser ma joie, forme d’énergie qui use beaucoup (beaucoup).

En tout cas, ce soir, je vais bien dormir et surtout, je vais dormir jusque tard demain, très tard.

Standard

2 thoughts on “Victoire

Comments are closed.