Uncategorized

Radeau ? Radeau !

Lost est-il soluble dans sa propre ineptie ? (Attention, spoiler, comme toujours)

Je vous invite à relire le billet précédent relatant le premier épisode de Lost, il remplacera avantageusement celui-ci, puisque au moins un bon tiers des images de cet épisode est tiré du précédent : on reprend les décors d’Alias, de la musique des Mama’s & Papa’s, en y ajoutant quelques éléments essentiels qui viennent évidemment attiser notre curiosité légendaire et jamais rassasiée.

Alors, en plus de ce qu’on a déjà vu, y a Sawyer sur le radeau et Mickael sur leur radeau qui discutent et se disputent à propos de trucs relativement ineptes. Notons une flash-backisation totalement, mais alors TOTALEMENT (et je pèse mes mots) dépourvue du moindre soupçon d’intérêt. Le parrallèle classique entre la vie du héros et celle du héros dans le passé étant tellement évidente que c’en est presque une insulte à l’intelligence humaine.

Ah oui, y a un requin aussi. C’est cool les requins, ça fait peur.

Sinon, bah, rien quoi…

(et Kate est une goinfre égoïste qui va s’empiffrer de chocolat toute seule à tous les coups)

J’oubliais Les Autres !

Comment ça “la semaine prochaine” ? Mais ! Je veux un truc, moi ! J’ai rien eu, c’est dégoutant !

(Demain, je vous détruit la saison 5 de Alias, ça sera surement drôle aussi.)

Standard