Uncategorized

Jouons

En attendant la sortie de Spore, qualifié de best game ever par tout un tas de gens biens et respectables, jeu retraçant vaguement l’histoire des êtres vivants depuis leur état unicellulaire jusqu’à la domination globale de la galaxie et créé par celui qui a inventé SimCity (le fourbe !) et les Sims, en attendant ce jeu donc, vous pouvez, de manière légale (ou non) vous procurer le jeu tiré du “Parrain”.

The Godfather

Si vous êtes un fan de l’ambiance feutré, des meurtres décidés en haut-lieu et des discussions stratégique pour mettre fin à ces mobwars qui perturbent le business, vous serez assurément déçu. Parce qu’on a essentiellement droit à un GTA scénarisé mais c’est bien là le plus chouette à mon avis : on est la petite frappe qui tire les coups de feu que l’on ne voit jamais dans le film, celui qui exécute ce que Marlon Brando et Robert Duval ont ordonné et bien évidemment, pourvu que l’on ne sache pas trop mal manier la souris et le clavier (je ne suis pas un hardcore gamer, j’ai encore plutôt du mal à appuyer instinctivement sur C pour m’accroupir et éviter les balles de mes ennemis mais je m’en sors très honorablement), tout se déroule exactement comme dans le film.

Si vous avez trop de scrupules à télécharger, je ne vous dirais pas de reprendre un visionnage de la saison 3 de The O.C. interompu pour cause de début de saison vraiment en dessous des espérances, mais ce serait dommage de ne pas vous prévenir qu’à partir de l’épisode 11 ou 12, le retour de Mini-Coop sous les traits angéliques de Willa Holland, belle-fille de Brian de Palma, est absolument jouissif : qui pourrait croire que derrière ces 15 petites années (à l’écran comme dans la vie, c’est suffisament rare pour être noté) se cache l’esprit incarné de la manipulation ?

Willa Holland

Comme ma bande passante n’est que, pour l’instant, de 512k, je ne peux télécharger, en un temps fini, qu’un nombre restreint (et fini) de série : mes goûts personnels se portant essentiellement vers Veronica Mars (toujours aussi coup de coeur) et Lost (17 épisodes diffusés, 5 utiles), j’ai lâchement abandonné Desperate Housewives qui a achevé de m’assomer au 5ème épisode de cette seconde saison et donc, de fait, vous n’en lirez plus parler par mes mains (sauf si quelqu’un m’offre un salaire pour le faire, auquel cas, c’est négociable).

Standard