Uncategorized

Quand les fonctions et les limaces se rencontrent

Ces deux mois et demi dans la sphère pseudo-politique de l’anti-cpe-isme et de l’anti-blocagedefac-isme m’ont fait totalement oublier la sortie du numéro 38 de Plus Magazine une petite publication très sympathique qui parle de maths pour ceux qui, en dépit de facultés fort modestes dans ce domaine, ont un goût pour celui-ci et, accesoirement, parlent anglais (parce que c’est en anglais).

Dans le numéro de ce trimestre, on apprend notament pourquoi 6174 est un nombre étonnant et comment les limaces peuvent un jour espérer se dépêtrer de la Guerre Salée.

Tout ça, simplement, avec des concepts que même les blondes doivent pouvoir comprendre, accompagné d’appendices pour les ceusses qui gèrent les maths comme leurs chaussettes et qui veulent des choses bien rigoureuses !

Bonne lecture…

Standard

One thought on “Quand les fonctions et les limaces se rencontrent

  1. Qu’est-ce qu’ils ont tous avec les blondes ?
    On peut être blonde, lire l’anglais, aimer les maths (et même les comprendre parfois)… C’est pas incompatible…

    Au fait, on parle bien d’additions. C’est ça… Parce que les soustraction, j’ai un mal fou avec toutes les retenues qu’il faut reporter !

Comments are closed.