Uncategorized

Over me

J’aime les choses qui me dépassent, les choses que je ne comprends pas mais dont je sais qu’elles ont un sens qui m’échappe. J’aime les films dont je ne comprends pas tout, où tout n’est pas explicitement dit et où l’on compte, un peu, sur l’intelligence du spectateur. J’aime marcher dans la montagne, mettre un pied devant l’autre, et, à force de persévérance, parvenir au sommet, à 2166m, d’une montagne que l’on ne peut jamais voir dans son entier, parce qu’elle est plus grande, vraiment, que nous. J’aime l’idée d’arriver à JFK Airport seul, aux portes de, sinon la plus grande, au moins la plus puissante ville du monde. Je n’aime pas les activités encadrées, je n’aime pas les plans prévus des mois à l’avance. Je laisse ça aux gens qui ont un gout pour la superficialité, à ceux qui, la faute à un manque de manque d’argent, ne créent plus, puisqu’ils peuvent acheter.

Standard

4 thoughts on “Over me

  1. Ju(...) says:

    Jeuf ? Tout pourrait se dérouler comme dans "Le Jour d’Après" ? Pas grave, je me réfugierais dans la bibliothèque de Columbia et je brulerais des livres pour me réchauffer…

  2. Thom says:

    Commence par brûler les Codes sur les règlementations locales, et avant même d’assurer ta sécurité, épargne les précieux ouvrages qui rassemblent le Savoir de l’humanité !

  3. Ju(...) says:

    D’un autre coté, je préfère survivre moi sans le Savoir que le Savoir tout seul sans personne pour le lire, et ce, pour le reste de l’éternité (5 milliards d’années à peine).

Comments are closed.