Uncategorized

Et puis apres tout…

Dans le billet precedent, emanation profonde de ma peur intrinseque et paradoxale d’avoir des lecteurs (parce que oui, j’ai peeeeuuuur), un peu comme si un jour Stanley Kubrick avait fait un film sur les blogs et qu’ensuite j’avais ete traumatise a vie (le fait que ce soit Kubrick est essentiellement lie au hasard (oU pAs)), dans ce billet, donc je declarais qu’il fallait que je reflechisse a toutes les consequences qu’une nouvelle lectriceteur potentielle pouvaient apporter et aux complications et tarabiscotages biscornus que les posts a venir devront supporter pour accomoder sa presence. Bref, un lecteurtrice de plus c’est bien, mais quand je le sais, ca influe de maniere non nulle.

Sauf que voila, une dose minime d’alcool, une soiree a refaire le monde dans son integralite, et hop, ni une ni deux, je donne mon adresse.

But hell, un philosophe et une fan de The West Wing (telechargement de la premiere saison en cours… et je la mets ou sur mon disque moi ? Bon… bah… aller, et si je supprimais XP definitivement pour gagner 4,7 Gb ?) ca n’a jamais tue personne. Et avouons le, ce sont quand meme des gens vachement intelligents.

Standard

One thought on “Et puis apres tout…

Comments are closed.