Uncategorized

I’m in the driver’s seat

Chacun a les références télévisuelles et cinématographique de son époque. Lorsque l’on est calé, on utilise toujours celles de sa propre époque mais mais on sait reconnaître celles de ses aînés.

Mon père s’est exclamé “Mais c’est une véritable J.R. cette Patty Hewes !” là où j’y avais moi-même vu Sloane.
Patty Hewes, c’est la méchante de Damages la nouvelle mini-série (13 épisodes prévus) de fin d’été de FX, la chaîne premium de la Fox. Patty Hewes est avocate d’affaire à New York, embarquée dans une affaire d’escroquerie et de délit d’initié à l’encontre d’un riche entrepreneur, un certain Frobisher. Elle engage Ellen Parson, une toute jeune avocate incarnant la naïveté et l’innocence à l’état pur.

Quand j’ai vendu Damages à mon père, je lui ai dit que Patty Hewes était Glenn Close. Glenn Close la Marquise de Merteuil des Liaisons Dangereuses (version 1988, avec John Malkovitch) pour lui. Glenn Close, Cruella de Vil pour moi (bien qu’en fait je n’ai jamais vu ce film).
Ce pour quoi j’ai regardé, c’est pour Rose Byrne, qui interprête Ellen Parson. Rose Byrne c’est Briséis de Troy, c’est la rousse dévergondée dans Marie-Antoinette et surtout c’est celle qui est amoureuse de Josh Harnett dans Wicker Park, un film que je suis probablement le seul à avoir vu, avec Diane Krüger en plus. Elle est probablement la raison pour laquelle j’irais voir Sunshine. Correction : Allociné m’informe que ce film britannique est sorti en avril dans ce pays, je l’ai donc manqué (il ne sortait qu’en juillet aux Etats-Unis), c’est donc en DVD que je le verrais.

Je ne sais que rajouter. Que le cast a deux anciens de The O.C. : Tate “Mr Cooper” Donovan et le “Docteur Roberts le papa de Summer” (acteur dont je ne connais pas le nom) ? Que les rapports de force entre les deux parties sont jouissifs ? Que New-York à travers des filtres (81c-CSI:Miami-Style et 82c-CSI:NY-Style) reste quand même la plus belle ville du monde ? C’est que je ne voudrais pas spoiler !

Standard