Uncategorized

C’est chaud

Hier, j’ai appris que ce sur quoi je travaillais depuis bientôt quatre mois était “hot topic”. Je crois que je plains les gens qui ne travaillent pas sur des sujets “hot topic”. Les pauvres, leur état d’ennui est probablement bien au-delà de celui du rat mort. Plutôt du genre “rat décomposé avec des petites fourmis qui viennent récupérer des morceaux de chairs et des grosses mouches vertes qui viennent pondre dans leurs yeux”.

Sinon, Pulp Fiction c’est vachement bien, Trainspotting c’est pas mal non plus si on aime les bébé morts, Blade Runner est probablement l’adaptation la plus fidèle de ce qu’est un K.Dick que j’ai jamais vu (même si, honte sur moi, je n’ai jamais lu Do androids dream of electric sheep ?), et Harrison Ford a la classe, même dans Indy IV, même si le film est nul (ah, faire Tarzan dans les lianes avec des singes numérique, un rêve…)(heureusement que Cate Blanchett est trop cool avec son faux accent russe). Bon, ça c’était pour la partie « j’aime le cinéma mais j’ai vu les classiques la semaine dernière ». Plus récemment, c’était Sex & The City, où j’étais probablement le seul mec non-gay dans la salle, mais j’y allais avec ma mère, donc j’ai dû passer pour tel auprès du reste de la communauté de fausses Carrie Bradshaw venues squatter en nombre hallucinant le ciné des Halles. Et un film hong-kongais, Sparrow, de Johnny To, avec des pickpockets qui cachent des lames de rasoirs sous leur langue, une mytérieuse inconnue et des moineaux. J’irais bien en voyage Hong-Kong, ça m’a l’air d’une ville hautement visitable. A part ça je continue à petits pas de lire Distraction de Bruce Sterling. Beaucoup de gens vouent un culte à Bruce Sterling, moi je voue déjà un culte à Neal Stephenson, désolé. Parce que The Diamond Age, lu juste avant (bientôt peut-être sous forme de série télé produite par Georges Clooney ! (ok, la news a plus d’un an, mais le projet apparaît sur imdb depuis peu)), c’était VRAIMENT le Bien.

Ici, bientôt, peut-être, quelquechose d’interessant. Mais permettez moi d’en douter fortement.

Elle : « Mais tu parles pas de tes projets de vacances, de boulot, d’avenir, tout ça ? »
Moi : « Comme tu le constates, non. »

Standard

One thought on “C’est chaud

Comments are closed.